Personnalités marquantes 2020: Scott-Pien Picard nous rassemble par sa voix

·1 min read

En entrevue avec Arsenal Media plus tôt cette année, il raconte qu’il a commencé à chanter vers l’âge de 6 ans, après avoir vu pour la première fois le groupe Maten en spectacle .

« C’est en voyant Maten au Festival Innu Nikamu que j’ai vraiment poigné la piqure. Je me suis dit que je voulais être là un jour moi aussi, sur une scène. », partage-t-il.

C’est vers l’âge de 12 ans que Scott s’est mis à la guitare, et qu’il a commencé plus sérieusement à pratiquer sa passion. Ses compositions parlent beaucoup de dialogue entre les humains et créent un effet rassembleur, tel sa chanson Makusham, un mot d’une grande signification chez les Premières Nations.

2020 en rétrospective

Visiblement heureux de ce qui lui arrive depuis sa participation au spectacle de la relève Nikamu Mamuitun à la Place des Arts de Montréal à l’automne 2019, Scott-Pien Picard profite de riches expériences comme le show de la rentrée au Centre Bell, sans oublier sa victoire au concours Talents bleus à l’émission La Semaine des 4 Julie, sur Noovo. Il a partagé sa bourse de 100 000 $, avec son groupe de musique, Atikamekw-Innu.

Sa nomination au gala de l’ADISQ 2020 dans la catégorie « Artiste autochtone de l’année » élève officiellement le jeune chanteur de 24 ans au rang d’artiste professionnel. Seule entrave à sa fulgurante progression de carrière, l’artiste de Uashat a vu plusieurs de ses spectacles cancellés depuis mars dernier.

Scott Pien-Picard travaille à présent avec Pierre Gladu, qui devient son gérant pour la suite des choses. Ce dernier gère notamment les carrières de Florent Vollant, Hugo et Éric Lapointe.

Karine Lachance, Initiative de journalisme local, Ma Côte-Nord