Éphémérides 27 février : Matane acquiert le phare maritime

·1 min read

En 1964, la Société d’histoire de Matane (SHM) cède pour la somme symbolique de 1 $ le phare maritime à la Ville de Matane.

Acquis du gouvernement canadien en 1952, il a servi de bureau d’information touristique et de petit musée d’objets anciens. Depuis 1962, il était abandonné et subissait des actes de vandalisme. À l’époque, le phare en béton armé portait l’inscription Bienvenue en Gaspésie.

Éphémérides à Matane un 27 février

Rare exemplaire ayant une forme complètement cylindrique

Érigé à partir de 1906 et inauguré en novembre 1907, le phare de Matane est l’un des rares exemplaires ayant une forme complètement cylindrique. D’une hauteur de 67 pieds et en bon état, il est pourvu d’un escalier en spirale. Depuis 1910, il est relié à une résidence de 28 pieds par 28 pieds dont le revêtement extérieur est en bardeaux de bois.

Le phare est surmonté d’une lanterne vitrée, elle-même chapeautée d’une coupole en acier avec girouette. Au sommet, une galerie en béton mesurant 30 pouces de largeur ceinture la lanterne.

En 1951, le ministère des Transports a cessé d’utiliser le phare après avoir installé un système d’éclairage sur le brise-lames.

En 1928, l’aqueduc du village de St-Jérôme de Matane est prolongé en haut de la côte Saint-Jean, aux frais de scierie Price Brothers.

En 1866, c’est la bénédiction solennelle du chemin de croix de la chapelle de Sainte-Félicité.

Romain Pelletier, Initiative de journalisme local, Monmatane.com