On planche sur l’avenir du bois de la Source

·2 min read

L’aménagement du bois de la Source, dans Fabreville, sera au cœur d’une soirée d’information et d’échanges virtuelle le mercredi 9 décembre sur la plateforme Teams.

La Ville, qui souhaite en faire un parc municipal à vocation de conservation, dressera d’entrée de jeu un portrait de ce vaste boisé de 50 hectares avant de dévoiler différentes composantes d’un projet d’aménagement. Les participants seront ensuite invités à poser leurs questions en direct.

Cette présentation maquera le coup d’envoi d’une consultation en ligne qui se poursuivra jusqu’au 3 janvier 2021 afin de valider, voire bonifier les propositions présentées. Celles-ci ont pour objectif «d’offrir une expérience de découverte récréative et artistique des milieux naturels en toutes saisons» à la faveur «d’aménagements permettant de profiter de la nature tout en assurant la pérennité des différents écosystèmes», indique l’administration Demers.

D’une superficie équivalente à celle du Centre de la nature, le bois de la Source est une propriété municipale identifiée parmi les bois d’intérêt dans le Plan de conservation et de mise en valeur des milieux naturels, déposé en septembre dernier.

Ce plan stratégique, qui prévoit protéger 14 % du territoire lavallois, fait partie intégrante de la Trame verte et bleue de Laval, également composée des plans directeurs de foresterie urbaine et des parcs et espaces publics.

Quant au bois de la Source, il avait fait en 2006 l’objet d’une entente de conservation et de mise en valeur entre la Ville et le Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) dans le cadre de la délivrance de certificats d’autorisation en vertu de l’article 22 de la Loi sur la qualité de l’environnement.

En clair, cette entente frappait ces 50 hectares de milieux naturels et d’espaces boisés d’un statut de protection sous la désignation de zone de compensation.

Les citoyens intéressés à participer à la rencontre virtuelle mercredi le 9 décembre entre 19het 20h30 peuvent s’inscrire dès maintenant.

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local, Courrier Laval