Plusieurs Lavallois récompensés par Force AVENIR

Nicholas Pereira, Initiative de journalisme local
·3 min read

Force AVENIR a dévoilé les lauréats 2020 de son programme au secondaire et cinq citoyens lavallois ont été récompensés.

Ceux-ci se sont démarqués par leur excellence, engagement et persévérance.

«Ces gens inspireront leurs ami(e)s, leurs collègues, les membres de leur famille et seront de dignes porte-parole pour valoriser au Québec le système d’éducation», a assuré François Grégoire, président-directeur général de l’organisation, par voie de communiqué.

Caroline Corbeil, enseignante en adaptation scolaire à l'école Horizon-Jeunesse, est la grande lauréate régionale dans la catégorie Personnel engagé.

Celle-ci se démarque par sa participation à différents comités, notamment avec l'Espace Mc2 où elle prend contact avec différents milieux pour leur vendre l’idée d’avoir un comptoir d’aliments sur le pouce pour faciliter l’intégration sociale des élèves dysphasiques.

Elle s'implique pour changer les choses peu à peu et parce qu'elle sait que les jeunes adolescents avec lesquels elle travaille ont de grands besoins sociaux, scolaires et personnels.

Cette distinction est accompagnée d'une médaille et d'un diplôme d'or, ainsi que d'une bourse de 1000 $.

De son côté, Eden Konfino, élève persévérante de l'école Curé-Antoine-Labelle, a obtenu le prix coup de cœur de la région de Montréal.

Sa mère est décédée du cancer et, en plus de devoir surmonter sa peine, l'adolescente de 14 ans a dû prendre soin de ses jeunes frères et sœurs. Elle n'a pas été épargnée par l'insomnie, les crises de panique et la dépression.

Elle a accepté le soutien qui lui était offert, car il n'était pas question pour elle d'abandonner l'école. Elle a fait la promesse à sa mère de s'inscrire au cégep en sciences de la nature.

Aujourd'hui, elle a pris le dessus sur ses études et sait que sa réussite est entre ses mains.

Le prix coup de cœur est accompagné d'un trophée AVENIR et d'une bourse de 500 $.

Trois autres lauréats lavallois ont obtenu un prix lors de ce gala. Ils ont chacun obtenu une distinction régionale et une bourse de 500 $.

Nathan Acheampong a été nominé dans la catégorie Élève engagé en raison de son objectif d'aider les gens en difficulté à l'école. Il a proposé d'offrir de l'aide aux élèves du cours de mathématiques régulier de troisième secondaire qui voulaient s'inscrire aux mathématiques menant aux sciences naturelles l'année suivante.

L'enseignant Dominic Ouimet a quant à lui remporté une distinction dans la catégorie Personnel engagé grâce à deux projets scientifiques qu'il a mis en place au sein de l'école, soit Robotix, qui fait vivre une série d'activités et de défis liés à la robotique et la domotique, ainsi que le projet des colonnes végétales dont l'objectif est de fabriquer et installer une vingtaine de colonnes dans l'école pour améliorer la qualité de l'air et sensibiliser les jeunes à l'importance des plantes dans nos vies.

Le projet Informatique CAL s'est également valu une nomination, cette fois dans la catégorie Projet engagé. Sous la direction de Dany Jacques-Larivière, technicien en éducation spécialisée, les élèves dysphasique ont eu l'idée de créer et aménager un gaming café baptisé la Pixel Zone. Pour récolter les fonds, les élèves ont récupéré et remis à neuf plus de 50 ordinateurs portables voués au dépotoir. La plupart ont été revendus à moindre prix, mais 10 d’entre eux ont pris le chemin d’une école de la Tanzanie en quête de matériel.

Lors de ce même gala, les universités de la région de Montréal ont offert à Eden Kofino (Université Concordia) et Nathan Acheampong (Université de Montréal) une bourse d'études universitaires pour souligner leur engagement et persévérance.

Nicholas Pereira, Initiative de journalisme local, Courrier Laval