Pourquoi apprend-on encore à écrire à la main ?

The Conversation
·1 min read
<span class="caption">L’écriture manuscrite n’est pas une simple habitude culturelle, c’est aussi un outil clé d’apprentissage de la lecture.</span> <span class="attribution"><span class="source">Shutterstock</span></span>
L’écriture manuscrite n’est pas une simple habitude culturelle, c’est aussi un outil clé d’apprentissage de la lecture. Shutterstock

Aujourd’hui, pour échanger des messages, on se sert plus souvent d’un smartphone que d’un stylo. Pourtant, les crayons font toujours partie du matériel de base des élèves, et les exercices de graphisme restent importants en cours préparatoire et en cours élémentaire. Comment l’expliquer ? En quoi le tracé des lettres aide-t-il à l’apprentissage de la lecture ? Dans quels cas avoir recours aux outils numériques ?

Dans ce deuxième épisode de notre série « Apprendre, la révolution des écrans », Denis Alamargot, professeur des universités en psychologie cognitive à l’Université Paris-Est Créteil, nous explique comment le geste d’écriture joue sur la mémorisation des lettres, à quelles conditions les tablettes pourraient concurrencer le papier et pourquoi il faudrait enseigner la dactylographie.

Listen on SoundCloud
Listen on SoundCloud
Listen on Apple Podcasts
Listen on Apple Podcasts

À suivre, le 19 février 2021, le troisième épisode : « Décrypter l’info sur écran, ça s’apprend ! », avec Divina Frau-Meigs, professeure en sciences de l’information et de la communication, à l’Université Sorbonne Nouvelle.

Conception, Aurélie Djavadi. Production, Romain Pollet.