Producteurs agricoles du Québec : des dons de lait généreux

·3 min read

Cette année, les dons remis aux banques alimentaires par les producteurs laitiers du Québec sont records.

L’année 2020 aura été dure pour les producteurs de lait, qui ont connu d’importants surplus de production en raison de la pandémie. Afin d’en limiter le gaspillage, des dons ont été faits aux banques alimentaires de la province, équivalant à quatre fois plus que l’année précédente en proportion. Les dons totalisent 4,6 millions de litres de lait, dont 45 000 litres ont été remis à 134 organismes, rien que pour les paniers de Noël.

Un marché essentiel

Au Québec, ce sont 4 877 fermes laitières qui mettent plus de trois milliards de litres de lait en marché, par l’intermédiaire du Plan conjoint (1980) des producteurs de lait, dont 925 sont en Montérégie, divisées entre la Montérégie-Est (531) et la Montérégie-Ouest (394). Les Producteurs de lait de Montérégie-Est ont offert 6 000 $ en produits laitiers aux organismes de la région œuvrant en sécurité alimentaire, notamment dans les MRC de Rouville et de La Vallée-du-Richelieu.

Une année difficile

Selon Vincent Rainville, ouvrier agricole de la Ferme JGL Rainville inc et représentant de la région au sein de la Fédération, « l’importance des dons n’est pas qu’attribuable aux surplus de production, mais aussi au fait que la saison estivale a été bonne, et surtout, que les producteurs ont eu un élan de générosité en voyant à quel point la pandémie pouvait affecter nos familles ».

« La période des Fêtes est l’occasion de nous impliquer activement dans notre communauté. Cette année, nous sommes particulièrement heureux de soutenir 15 banques alimentaires dans la réalisation de leur mission. Par ce geste, nous espérons apporter un peu de réconfort aux familles vivant dans le besoin », explique monsieur Yvon Boucher, président des Producteurs de lait de Montérégie-Est.

Les Producteurs de lait du Québec (PLQ) indiquent qu’au Québec, plus de 500 000 personnes souffrent d’insécurité alimentaire, dont 150 000 enfants, pour 1,9 million de demandes d’aide alimentaire d’urgence par mois faites auprès des Banques alimentaires du Québec des 1 200 organismes du programme. « Les dons en denrées ou en argent contribuent à nourrir des milliers de Québécois chaque jour. Chaque dollar en don permet de produire et de distribuer l’équivalent de 12 $ en nourriture ou trois repas à des familles dans le besoin. »

La communauté des producteurs laitiers a elle-même connu son lot de défis. En avril dernier, on parlait de 35 % du marché des produits laitiers qui s’effondrait, dû à la fermeture des hôtels, des restaurants et des écoles, etc. En entrevue avec le journal, Christine Aubin, productrice laitière et copropriétaire de la Ferme P. et M. Daignault senc, à Saint-Mathias-sur-Richelieu, a abordé l’importance des événements « portes ouvertes », auxquels participent annuellement les fermes du Québec, qui n’avaient pas pu avoir lieu pendant la pandémie. « Les événements portes ouvertes sont une belle occasion de faire découvrir les producteurs de la région, et il a fallu se retourner et penser à d’autres initiatives, comme l’application Mangeons local, qui a été lancée pour permettre de répertorier géographiquement les fermes et d’encourager l’achat local. » Notons que pour la première fois en plus de 45 ans, le Salon de la Semaine de l’agriculture, de l’alimentation et de la consommation (SAAC) se tiendra en ligne, du 13 au 17 janvier 2021, en mode virtuel.

Chloé-Anne Touma, Initiative de journalisme local, Le Journal de Chambly