QSL Canada, un sous-traitant de l'Aluminerie Alouette, s'entend avec ses électromécaniciens

Vincent Berrouard, Initiative de journalisme local
·1 min read

Le Syndicat des Métallos a annoncé que les électromécaniciens à l’emploi de QSL Canada qui travaillent sur le site de l’Aluminerie Alouette, ont réussi à trouver un terrain d'entente avec leur employeur.

À la mi-octobre, les électromécaniciens avaient voté un mandat de grève qui aurait pu être exercé à partir du 2 novembre.

Les deux partis en sont venus à une entente la semaine dernière qui a été ratifiée à l'unanimité par les six électromécaniciens. Par voie de communiqué, le syndicat indique que l'entente comprend un rattrapage salarial en plus de la mise en place d'une grille salariale qui permettra de fixer un taux de salaire en fonction du corps de métier, soit électromécanicien ou mécanicien.

Nicolas Lapierre, le coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord affirme : « Les deux objectifs que s’étaient fixés les membres pour cette deuxième convention collective sont atteints. Ça a été possible grâce à la détermination et à la solidarité dont ont fait preuve les membres. L’employeur a compris qu’il ne pouvait pas passer à côté des demandes des travailleurs avec des mandats de grève aussi clairs. »

Vincent Berrouard, Initiative de journalisme local, Le Nord-Côtier