Québec reconnaît par une loi la contribution des personnes proches aidantes

·2 min read

POLITIQUE. Marguerite Blais, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, s'est réjouie de l'adoption du projet de loi 56, le tout premier projet de loi dédié aux personnes proches aidantes dans l'histoire du Québec. « C'est un grand jour pour toutes les personnes proches aidantes du Québec. Ce changement législatif historique vient enfin mettre le projecteur sur la question des personnes proches aidantes et réaffirmer qu'il s'agit d'une priorité pour notre société pour les années à venir. La crise sanitaire que nous traversons a d'ailleurs mis en lumière la contribution essentielle des personnes proches aidantes. En ces temps de pandémie, je souhaite leur réitérer tout notre soutien. Nous nous faisons un point d'honneur de bien les accompagner, particulièrement durant cette période», souligne Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants. Notons que la loi adoptée par l’Assemblée nationale le 28 octobre vise principalement à reconnaître l'ensemble des personnes proches aidantes et à développer des mesures pour les soutenir dans les différentes sphères de leur vie.

Ainsi, le projet de loi prévoit notamment :

· l'adoption d'une politique nationale pour les personnes proches aidantes;

· l'adoption d'un plan d'action gouvernemental;

· l'obligation pour les ministres et les organismes gouvernementaux de prendre en compte les principes directeurs et les orientations prévus dans la politique nationale dans l'élaboration, la mise en œuvre et l'évaluation de tout programme ou de tout autre service ou mesure les concernant;

· l'obligation pour chaque ministre de faire état des impacts prévus pour les personnes proches aidantes dans tous les projets de loi ou projets de règlement présentés au gouvernement, le cas échéant;

· la mise en place d'un comité de suivi de l'action gouvernementale pour le soutien aux personnes proches aidantes;

· l'institution d'un comité de partenaires concernés par le soutien aux personnes proches aidantes qui serait composé principalement de personnes proches aidantes ou de leurs représentants;

· l'institution d'un observatoire québécois de la proche aidance, qui serait un lieu d'observation, de vigie, d'analyse et de partage des savoirs visant à fournir des informations fiables et objectives en matière de proche aidance;

· la proclamation de la Semaine nationale des personnes proches aidantes et différents mécanismes de reddition de comptes, notamment en ce qui a trait à la mise en œuvre du projet de loi et des obligations en découlant.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal