Québec veut doubler le nombre de jeunes élus

·2 min read

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation Andrée Laforest s’est donné un objectif ambitieux en vue des prochaines élections municipales. Elle souhaite voir doubler le nombre de jeunes élus dans les conseils municipaux du Québec.

« Le but serait de doubler et d’avoir 16 % des élus en bas de 35 ans, explique-t-elle en entrevue avec La Tribune. C’est énorme, mais c’est tellement important d’avoir les idées et les innovations des jeunes. Ça donnerait une belle étincelle dans notre milieu municipal. On n’en a pas assez et on en veut plus »

Pour ce faire, la ministre Laforest met de l’avant le projet de loi 49 qui vise à encadrer l’éthique et la déontologie en matière municipale. Le projet de loi propose notamment des formations beaucoup plus poussées pour les élus municipaux.

« Il faut aider la profession, souligne la députée de Chicoutimi. Plus on va démontrer à quoi sert un élu et plus les jeunes vont être intéressés. La valorisation n’est pas toujours là en ce moment et avec les formations qu’on veut donner en éthique et en déontologie on va voir des améliorations dans les relations de travail dans les conseils municipaux. Elles seront beaucoup plus saines. »

La ministre espère donc voir un meilleur équilibre dans les conseils municipaux à la suite des élections cet automne.

« Une personne plus âgée amène son expérience et un jeune apporte de l’innovation, résume-t-elle. Les deux sont essentiels et quand on a un conseil municipal très âgé, c’est certain que le côté innovation est moins présent. Ce n’est pas d’avoir juste des jeunes ou juste des personnes âgées, mais vraiment un équilibre, avec des femmes évidemment. »

Simon Roberge, Initiative de journalisme local, La Tribune