Quatre femmes réinventent leurs services en temps de pandémie de la COVID-19

·2 min read

Est-il possible de réinventer ses services en temps de pandémie? Oui, affirme la Chambre de commerce – région de Matane. L’organisme qui regroupe 125 membres a convaincu quatre femmes à venir en témoigner, lors d’un premier 5 à 6 virtuel, le mercredi 10 mars dès 17 h.

Ce sont Gabrielle Goudreault de l’école Et que ça danse, Nathalie Blouin de la chaîne hôtelière Groupe Riôtel, Marie Fortin de la Boulangerie Toujours Dimanche et Rosie Dulac-Bouffard du concessionnaire Chevrolet, Buick et GMC Marquis Automobiles.

Premier 5 à 6 virtuel de la Chambre de commerce - région de Matane

Moment d’échange et de réseautage

« Ces quatre femmes, souligne le directeur général Frank Chevillard, ont su réinventer leurs services pour s’adapter en contexte de pandémie. » Il qualifie cette rencontre « de moment d’échange et de réseautage pour terminer la soirée en beauté ».

En plus d’avoir l’opportunité d’écouter ces témoignages inspirants, les personnes qui se seront procuré leurs billets se feront livrer une bière de la brasserie Artisanale La Fabrique ainsi qu’une boîte de bouchées de l’Épicerie-Boucherie St-Gelais.

Principal objectif : hausser le nombre de membres

En poste depuis octobre 2020, M. Chevillard s’est principalement attaqué à augmenter le nombre de membres puisque le potentiel y est avec quelque 800 inscriptions de gens d’affaires en Matanie.

En période de la COVID-19, il veut les convaincre de l’utilité d’un tel organisme, leur en démonter les avantages. Il aimerait bien en regrouper davantage pour préparer la relance et repartir du bon pied.

« Nous travaillons très forts, signale-t-il, afin de restructurer notre façon de faire et ainsi mieux répondre aux besoins de nos membres. Nous avons hâte de les rencontrer et de les entendre. Nous commençons un peu à voir la lumière au bout du tunnel. »

Romain Pelletier, Initiative de journalisme local, Monmatane.com