Réanimer le football français : penser sa consommation pour panser sa diffusion