Relance économique : Plus de 2 M$ pour un virage vert en Mauricie et au Centre-du-Québec

·2 min read

L’appui de Développement économique pour les régions du Québec (DEC) permettra aux entreprises Annexair et Les Biotechnologies Ulysse de développer des projets en technologies propres, contribuant ainsi à la création de 24 emplois.

L’annonce a été faite par le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, au nom de Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles, responsable de DEC.

« Il est primordial d’encourager les entreprises de chez nous à développer des procédés et des produits plus environnementaux, tout en améliorant leurs avantages concurrentiels et leurs perspectives d’avenir », a-t-il souligné.

La contribution remboursable de 2 M$ destinée à Annexair lui permettra de « réduire l’empreinte carbone de sa nouvelle usine intelligente et de compléter son parc manufacturier d’inspiration allemande en acquérant des équipements numériques » selon un communiqué. Il s’agit par exemple d’un lamineur, des unités de manutention autonomes, des stations de montage et des logiciels de gestion de la production qui pourront améliorer la productivité de l’entreprise de Drummondville en suscitant la création d’une vingtaine de postes hautement spécialisés.

Les Biotechnologies Ulysse n’en créeront que 4 avec l’aide de 224 000 $ selon la même source. Le coup de pouce devrait permettre à l’entreprise de Trois Rivières d’acquérir et d’installer des équipements de production numérique pour augmenter sa capacité de production dans de nouveaux locaux.

« En misant sur un virage vert, on va pouvoir créer de bons emplois dans des secteurs d’avenir payants, en plus de lutter contre les changements climatiques. On ne laissera pas tomber les familles d’ici », a promis le lieutenant du Québec et leader du gouvernement à la Chambre des communes.

Le secteur des technologies propres représente 3,2 % du PIB du Canada où on compte 317 000 emplois. Plus de 850 entreprises de technologies propres contribuent à hisser le drapeau canadien en tête parmi les pays du G20 sur l’indice mondial de l’innovation dans les technologies propres et au quatrième rang mondial.

DEC a investi 42 M$ dans 161 projets visant l’utilisation de technologies moins énergivores et la réduction de l’empreinte environnementale des entreprises, dépassant ainsi la cible de 25 millions qu’il s’était fixée pour les technologies propres pour l’année 2019-2020.

Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local, Le Canada Français