Rive-Sud: La totalité ou presque des lits des soins intensifs sont occupés par des cas de Covid-19

·2 min read

Les départements des soins intensifs des hôpitaux de la Rive-Sud sont débordés par l’accumulation des cas de Covid-19 qui doivent y être prioritairement traités. A l’hôpital Charles-Lemoyne, les 14 lits des soins intensifs étaient occupés, hier, par des patients atteints de Covid-19 nécessitant des soins de premier niveau. Au total environ 60 patients seraient traités dans les différents départements de l’hôpital, pour des problématiques de santé liés à la Covid-19. Le 7 janvier, l’urgence débordait, avec 51 patients sur civière alors que la capacité est de 43. Un taux d’occupation de 120 %. Les visites y sont interdites depuis quelques jours.

Le portrait n’est guère plus rose à l’hôpital Pierre-Boucher de Longueuil au moins 10 lits des soins intensifs sont occupés par des cas lourds de Covid-19. Au total, dans l’ensemble du centre hospitalier, plus de 45 patients y sont traités pour problèmes de Covid 19.

L’urgence déborde évidemment aussi avec 50 patients sur civière. La capacité habituelle est de 35. Taux d’occupation de 143 %.

Si la situation est déjà jugée « très critique » par le corps médical, il n’est pas impossible de penser que le pire est encore à venir, en janvier surtout, en raison des nombreux contacts communautaires du temps des fêtes. Les deux prochaines semaines seront déterminantes, et mettront assurément à rude épreuve le personnel médical déjà lourdement éprouvé.

Ailleurs en Montérégie, les urgences des hôpitaux affichent des taux d’occupation tout aussi inquiétants :

L’urgence de l’hôpital Anna-Laberge est remplie à 191 % de sa capacité. Celle de l’hôpital du Suroit est à 163 % et l’urgence de l’hôpital du Haut-Richelieu est occupée à 141 %.

COVID-19

Pendant ce temps et malgré les nouvelles mesures de confinement, les cas de Covid-19 n’ont cessé d’augmenter en Montérégie depuis le début de l’année 2021.

Au cours de la première semaine de janvier, la région a enregistré 2370 nouveaux cas dont 825 dans l’agglomération de Longueuil.

Au 5 janvier la Santé publique recensait 1273 cas actifs dans l’agglomération de Longueuil dont 200 sur le territoire de la Ville de Brossard, 93 à Boucherville et 555 dans l’arrondissement du Vieux Longueuil.

François Laramée, Initiative de journalisme local, La Relève