Rublev profite de l'abandon d'Anderson et affrontera Sonego en finale à Vienne

·2 min read

VIENNE — Andrey Rublev a accédé à sa cinquième finale de la saison samedi après l'abandon de Kevin Anderson en deuxième manche de leur match de demi-finale à l'Omnium Erste Bank.

Rublev, la cinquième tête de série, menait 6-4, 4-1 lorsque Anderson a lancé la serviette à cause d'une blessure à la cuisse droite.

Dimanche, Rublev croisera le fer en finale avec l'Italien Lorenzo Sonego. Ce dernier, qui a écrasé le no 1 mondial Novak Djokovic 6-2, 6-1 vendredi, a pris la mesure du Britannique Daniel Evans 6-3, 6-4 en demi-finale.

«Je suis très heureux, après la rencontre d'hier (contre Djokovic) ça n'a pas été facile de jouer contre Evans, mais j'ai gagné et je suis satisfait», a dit Sonego, qui avait perdu en qualifications mais qui a obtenu sa place dans le tableau principal à la suite de la blessure de l'Argentin Diego Schwartzman. Depuis, il n'a pas perdu une seule manche.

L'Italien, 42e joueur mondial, convoitera un deuxième titre en carrière, après celui acquis à Antalya l'an dernier.

Rublev présente un dossier de 1-0 contre Sonego en carrière, après l'avoir défait sur la terre battue d'un tournoi de la série Challenger en 2016.

Anderson, qui a gagné ce tournoi en 2018, portait un bandage à la cuisse dès le début de la rencontre. Il a demandé l'intervention d'un thérapeute après avoir perdu le premier jeu de la deuxième manche, et il l'a de nouveau fait alors qu'il tirait de l'arrière 3-0. Il a disputé deux autres jeux avant de se retirer.

Le Russe a profité de l'abandon de son adversaire pour la deuxième fois cette semaine, après le retrait de l'Italien Jannik Sinner après trois jeux au deuxième tour en raison d'une blessure à un pied.

Rublev, le huitième joueur mondial, présente une fiche de 4-0 en finale au cours de cette saison écourtée, et il pourrait devenir le premier champion de cinq tournois cette année.

De plus, après avoir triomphé à Hambourg et Saint-Pétersbourg, Rublev a porté sa fiche à 18-1 au cours de ses quatre derniers tournois.

«Je me suis présenté ici en me disant que je n'avais rien à perdre, a noté Rublev. Je voulais m'amuser, faire de mon mieux et me battre pour chaque point. Je suis maintenant en finale, et je vais l'aborder avec la même philosophie.»

Après avoir été opéré à un genou à deux reprises, Anderson espérait participer à sa première finale depuis la conquête de son sixième titre en carrière à Pune, en Inde, en janvier 2019.

- Par Eric Willemsen, The Associated Press

La Presse Canadienne