Saint-Narcisse réfléchit à l'avenir de son église

·2 min read

SAINT-NARCISSE – Devant le manque de ressources, la diminution des dons et la présence moins importante de l'affluence, l'administration municipale a amorcé un processus de réflexion quant au futur de son église et bien que le processus en soit un préventif, les projets pourraient varier.

Le maire Guy Veillette s'en fait une fierté : il a bâti un comité éclectique qui vise à amener plusieurs points de vues différents pour le sort de la bâtisse.

«J'ai réuni un groupe de personnes qui proviennent de différents secteurs d'activités pour voir s'il y a des idées qui surgissent, pour qu'ils évaluent, selon eux, le potentiel du bâtiment. Je veux des idées fraîches, consulter des jeunes. Je cherche des gens qui voient la bâtisse d'une façon différente», énumère-t-il.

La recette, c'est d'essayer de réunir un comité dynamique qui permettra d'impliquer le reste de la population.

«Il faut penser à un projet pour la communauté, voir ce qu'on peut faire avec ça et surtout, voir ce qu'on peut faire d'intelligent avec ça. Ça demeure notre plus beau bâtiment, comme dans plusieurs municipalités, mais on ne peut pas tout faire dans ces bâtisses-là», révèle le maire, en faisant référence aux capacités de l'église, notamment en termes de capacité portante.

La démarche bat son plein alors que la Fabrique n'a pas officiellement mise le lieu saint en vente, bien qu'elle ait communiqué aux élus les difficultés rencontrées en ce qui a trait à la rentabilité et l'entretien de l'église.

«On n'a pas encore de plan de match et on veut prendre le temps de bâtir une idée pour arriver avec quelque chose de concret à proposer à la population. Il faut essayer de conserver l'endroit, ce serait décevant que notre génération ne soit pas capable de trouver un sens à son utilisation. On essaie simplement de voir venir les coups», assure M. Veillette.

Le premier magistrat craint également de voir fondre au soleil les subventions pour les rénovations de ce genre dans les prochains mois.

«Il y a des travaux majeurs à faire à l'église, mais on ne pourra pas toujours compter sur les subventions. Il faudra faire des choix.»

En attendant de faire lesdits choix, une rencontre du comité formé pour l'avenir de l'église est prévue au cours des prochains semaines pour jeter les bases de la discussion.

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local, Le Nouvelliste