Sainte-Rose-du-Nord en voie de résoudre ses problèmes d'approvisionnement

·3 min read

La municipalité de Sainte-Rose-du-Nord est sur le point de résoudre définitivement ses problèmes d’approvisionnement en eau potable, sauf qu’en attendant, les Roserains doivent faire bouillir leur eau jusqu’à nouvel ordre. Cette recommandation est en vigueur en raison du fait que le niveau d’eau des puits no 1 et 2 est très bas, de sorte qu’il a été nécessaire de brancher le système d’aqueduc municipal sur le nouveau puits no 3 doté de sa nouvelle tuyauterie. Selon le maire Laurent Thibeault, les travaux destinés à résoudre les problèmes d’approvisionnement en eau devaient prendre fin en décembre dernier, sauf que des complications ont eu pour effet de retarder l’échéance au 22 janvier prochain. « Sainte-Rose ne manque pas d’eau, mais les deux puits ne suffisaient plus à répondre à la demande domestique », mentionne le maire. Depuis le 7 janvier, il a été demandé aux citoyens de faire bouillir l’eau pendant une minute, par mesure de précaution due à l’utilisation d’une nouvelle tuyauterie. Les puits no 1 et 2 alimentés à même les failles du roc ont une capacité de pompage de 94 000 litres par jour comparativement à 156 000 litres uniquement pour le puits no 3, pour une capacité quotidienne totale de 250 000 litres, ce qui est amplement suffisant pour répondre à la demande. Les travaux de raccordement du nouveau puits alimenté à même la nappe phréatique, débutés lundi dernier, devraient être terminés jeudi après-midi. À LIRE AUSSI: Une pénurie d’eau potable à Sainte-Rose-du-Nord (https://www.lequotidien.com/actualites/une-penurie-deau-potable-a-sainte-rose-du-nord-36b96fb46a20268e58fe38879fe6c706) Rappelons que Sainte-Rose-du-Nord a fait face à des problèmes d’approvisionnement en eau, au cours des dernières années, ce qui avait incité les autorités à recourir au système d’aqueduc de Saguenay à l’été 2019. L’eau provenant d’une borne-fontaine avait été transportée par camions-citernes pour être distribuée à la population. Selon le maire Thibeault, le creusage d’un troisième puits mettra définitivement fin au problème d’approvisionnement. À LIRE AUSSI: Un nouveau puits creusé à Sainte-Rose-du-Nord (https://www.lequotidien.com/actualites/un-nouveau-puits-creuse-a-sainte-rose-du-nord-5a0dae459123cdd69f3c86119ffe79a5) Pour l’année 2021, un autre dossier relié à l’eau sera la priorité. Il s’agit, selon le maire Thibeault, du dossier du traitement des eaux usées, qui est considéré comme prioritaire. Il a précisé que la municipalité attendait la confection des plans et devis définitifs, des autorisations gouvernementales ainsi que du financement pour le projet. « L’estimation du coût des travaux sera connue lorsque la firme d’ingénieurs nous fournira les plans et devis, mais on n’a rien de ça », déclare le maire. En attendant, Laurent Thibeault constate que des opposants font circuler des chiffres exorbitants sans connaître les niveaux de subvention auxquels la municipalité aura droit.

Denis Villeneuve, Initiative de journalisme local, Le Quotidien