Santé mentale : «On a en fait beaucoup et il y en a beaucoup à faire» - François Legault

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
·1 min read

POLITIQUE. À l’occasion d’un point de presse tenu le 2 novembre, le premier ministre est revenu sur la tuerie de Québec sous l’angle de la santé mentale.

«Ce que l’on a vécu samedi soir est effroyable, on ne peut pas comprendre comment on peut voir une telle violence gratuite qui soulève toutes sortes de questions sur les maladies mentales. Le ministre Carmant va faire le point et on a déjà posé beaucoup d’actions en santé mentale. Les services sociaux et policiers peuvent travailler ensemble. On a en fait beaucoup et il y en a beaucoup à faire», reconnaît François Legault tout en insistant sur le fait que «La nation québécoise est une nation pacifique et accueillante, la meilleure façon d’y répondre (à la question de la santé mentale) est de rester nous-mêmes».

Par ailleurs, en lien avec les évènements sanglants survenus en France et le débat sur la liberté d’expression qu’ils entrainent, le premier ministre du Québec a exprimé son désaccord avec Justin Trudeau. Rappelons que le premier ministre du Canada a exprimé que la liberté d’expression devait avoir certaines limites.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal