Sept-Îles précise sa vision pour le secteur du Centre socio-récréatif

·2 min read

Avec la construction d'un nouvel hôtel de ville et le remplacement à venir de l'aréna Conrad-Parent, la Ville de Sept-Îles veut profiter de cette occasion pour créer un pôle stratégique d’activités publiques et institutionnelles dans le secteur du Centre socio-récréatif.

À la suite de la séance du conseil municipal du 25 janvier où il a été annoncé que la Ville de Sept-Îles souhaite construire son nouvel hôtel de ville à proximité du Centre socio-récréatif, la Ville a tenu à préciser par voie de communiqué, la vision qu'elle a concernant ce site.

Pour la Ville, ce site présente certains avantages «en raison de sa localisation, de ses dimensions et de son accessibilité, en plus du fait que la Ville en est déjà propriétaire ». Quatre sites potentiels ont été étudiés par l'administration municipale.

Si le projet allait de l'avant, il faudrait relocaliser les terrains de tennis et le « skate parc ». Le directeur général de la Ville de Sept-Îles, Patrick Gwilliam, affirme qu'il « n’est pas question de réduire l’offre de terrains sportifs sur le territoire ». Des discussions sont en cours avec le Centre de services scolaire du Fer pour permettre la relocalisation des terrains de tennis derrière l'école Manikoutai. Pour sa part, le « skate parc » pourrait être déplacé à «l’emplacement adjacent au terrain de basketball du parc Holliday», indique Patrick Gwilliam.

Aréna Conrad-Parent

Au cours des prochaines semaines, un mandat professionnel sera octroyé afin d’établir de nouveaux plans suite à l’abandon forcé du projet de complexe multisport et ainsi remplacer l'aréna Conrad-Parent. La construction d'un nouvel aréna est prioritaire en raison de l'état de l'aréna Conrad-Parent. La Ville espère amorcer les travaux en 2022.

Vincent Berrouard, Initiative de journalisme local, Le Nord-Côtier