Télétravail : le Comité consultatif du travail et de la main-d'œuvre dépose un avis

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
·2 min read

COVID-19. Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, a rendu public l'avis sur le télétravail du Comité consultatif du travail et de la main-d'œuvre (CCTM). Que ce soit du côté syndical ou patronal, on y met de l’avant, entre autres, que le cadre juridique actuel s'applique dans le contexte de télétravail pour tous les milieux de travail. «Le télétravail s'est imposé, dans les derniers mois, comme un moyen concret permettant à nos entreprises et à nos travailleurs de poursuivre leurs activités, et ce, même dans un contexte de crise sanitaire. L'importance que cette pratique a prise dans le monde du travail mérite qu'on s'y attarde pour donner aux acteurs du marché du travail des balises claires pour leur permettre de l'utiliser de manière optimale, tant pour la productivité de nos entreprises, mais aussi pour la santé et la sécurité de nos travailleurs au sens large. L'avis que j'ai demandé au Comité et que j'ai rendu public aujourd'hui nous permet justement de travailler en ce sens», souligne Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale.

Le Comité s’est également entendu pour mettre de l’avant que le télétravail accorde une plus grande flexibilité, une plus grande autonomie, une meilleure gestion du temps, notamment pour la conciliation famille-travail, une diminution des retards et de l'absentéisme, une plus grande possibilité d'embauche, une réduction des dépenses ainsi que l'accroissement de la productivité. Notons qu’à l'échelle du Canada, 32,6 % des entreprises déclaraient que 10 % ou plus de leur effectif faisaient du télétravail, en date du 29 mai 2020. Par ailleurs, on estime que le nombre d'emplois qui peuvent être effectués à domicile dans des circonstances normales représenterait autour de 4 emplois sur 10 au Québec (39 %).

À propos du Comité consultatif du travail et de la main-d'œuvre

Créé en 1968, le Comité consultatif du travail et de la main-d'œuvre réunit les dirigeants des associations patronales et syndicales les plus représentatives au Québec et le Secteur du Travail, du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Il joue un rôle stratégique en soutenant activement le dialogue et la concertation entre les acteurs du milieu dans leurs efforts pour surmonter les défis du monde du travail.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal