Témoignages | Vaincre la peur du vaccin

·2 min read

Des personnes âgées de 80 ans et plus craignent de recevoir le vaccin contre la COVID-19, mais se disent tout de même volontaires, question de se sentir protégées contre les complications possibles découlant d’une infection au coronavirus.

Doris Cayouette, 85 ans, et Alfred Lebel, 86 ans, de Sept-Îles sont du nombre, et ce, même s’ils devront se rendre à l’hôpital en ambulance pour recevoir le vaccin ayant de la difficulté à se déplacer.

«J’ai de gros problèmes au cœur et aux poumons et le médecin m’a fait comprendre que si je contractais le coronavirus je mourrai et je veux vivre», lance cette ancienne commis comptable.

«Moi j’ai hâte parce qu’en raison de mes troubles cardiaques si j’attrape ce virus, je suis mort» répond cet ancien ingénieur sur les trains pour l’IOC.

Le couple est marié depuis 65 ans et compte trois enfants, cinq petits-enfants, un petit arrière-enfant et deux arrière-arrière-petits-enfants. Ils vivent avec leur fille Louise dans une maison bigénérationnelle à Sept-Îles.

Louise Lebel aurait aimé que l’infirmière se déplace pour injecter le vaccin et non le contraire. «C’est plate car mes parents n’ont pas besoin de se déplacer pour recevoir leurs soins habituels. Les préposés viennent à la maison pour les bains, les infirmières viennent à la maison tous les lundis pour les prises de sang et même le médecin vient à la maison, mais là on dit que ce n’est pas possible pour le vaccin du coronavirus.»

Rappelons que les autorités mentionnent que le vaccin Pfizer-BioNtech doit être réfrigéré à très basse température.

«Moi aussi j’ai peur de leur transmettre ce virus. Je n’ose pas imaginer comment je serais incapable de m’en remettre s’il fallait que je les contamine involontairement et qu’ils décèdent pour cette raison», ajoute-t-elle.

Depuis la semaine dernière, quelques personnes âgées de 80 ans et plus de la Côte-Nord ont pu se faire vacciner. Rapidement, les places disponibles ont trouvé preneurs.

Les autres patients doivent attendre de nouvelles disponibilités dans les cliniques de vaccination de la Côte-Nord. Une centrale téléphonique au 1-844-407-0967 pour la prise de rendez-vous fonctionnera alors sur une base quotidienne de 8h à 17h.

Stéphane Tremblay, Initiative de journalisme local, Ma Côte-Nord