Transport aérien : les remboursements aux voyageurs avant l’aide financière, dit Ottawa

·2 min read

Le gouvernement fédéral compte exiger que les transporteurs aériens remboursent les clients dont les vols ont été annulés en raison de la pandémie avant de mettre en place un processus d’aide financière pour l’industrie.

« Avant de commencer à dépenser ne serait-ce qu’un sou de l’argent des contribuables au bénéfice des transporteurs aériens, nous nous assurerons que les Canadiens obtiennent leurs remboursements », déclare le ministre des Transports, Marc Garneau, par voie de communiqué, le 8 novembre.

Le communiqué indiquait aussi qu’Ottawa devait entamer des pourparlers avec le secteur du transport aérien la semaine dernière pour discuter du processus à mettre en place pour le soutenir. Les compagnies aériennes ont été frappées de plein fouet par la pandémie : le nombre de passagers a diminué de 90 %.

Plusieurs transporteurs ont alors choisi d’offrir des crédits voyage aux passagers qui auraient vu leurs vols être annulés en affirmant ne pas être en mesure de rembourser complètement leurs clients. La suspension, voire l’annulation, de liaisons régionales faisait partie des solutions trouvées par des compagnies aériennes pour minimiser les dégâts liées à la pandémie.

De nombreux Canadiens ont exprimé leur mécontentement lorsqu’ils ont appris qu’ils ne récupéraient pas leur argent. En plus de plaintes à l’Office des transports du Canada, trois pétitions ont amassé plus de 100 000 signatures et quelques recours collectifs ont été déposés.

« Les Canadiens sont à juste titre fâchés de la tournure des événements », exprime le ministre Garneau, mais « le secteur du transport aérien ne peut relever seul ces défis, étant donné les répercussions inédites sur ses activités ». « Nous sommes prêts à mettre en place un processus avec les grands transporteurs aériens à propos d’une aide financière qui pourrait comporter des prêts et possiblement d’autres types de soutien dans le but de garantir des résultats importants pour les Canadiens. »

Si le fédéral entend obliger le remboursement les billets des vols annulés, la reprise des liaisons suspendues n’est pas mentionnée dans le communiqué.

Projet de loi du Bloc québécois

Le chef du Bloc québécois (BQ), Yves-François Blanchet, s’est donné une tape dans le dos sur Twitter à la suite de l’annonce du ministre fédéral des Transports. « Des mois et une colère de M. Garneau, mais l’obligation pour Air Canada de rembourser les billets avant d’être aidée par l’État, qui osera dire que ce n’est pas un gain du Bloc québécois? Les Canadiens nous remercieront. »

Le parti avait déposé, le 23 octobre dernier, un projet de loi afin d’exiger que les compagnies aériennes remboursent leurs clients en cas d’annulation de vols en toutes circonstances. Le BQ avait aussi déposé une pétition mise sur pied avec Option Consommateurs qui avait recueilli près de 33 000 signatures.

Laurence Dami-Houle, Initiative de journalisme local, Le Portageur