Travailleurs autonomes : Québec veut les soutenir psychologiquement

·1 min read

COVID-19. C’est près de 1,5 M$ que le gouvernement va investir en matière de santé psychologique afin de soutenir les 350 000 travailleurs autonomes que compte le Québec. Jean Boulet, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, vient d’en faire l’annonce. «La crise sanitaire que nous connaissons et les nombreux bouleversements qu'elle entraîne ont des effets dans toutes les sphères de notre société. Le contexte actuel peut certainement augmenter le stress pour tous et exacerber l'anxiété. Les travailleurs autonomes, qui sont les maîtres d'œuvre de toutes les actions de leur entreprise, peuvent, à ce titre, se retrouver dans une situation précaire et d'isolement qui risque d'affecter leur vie personnelle ainsi que la performance et la relance de leur entreprise. Votre gouvernement met donc en place des actions concrètes de prévention pour favoriser le maintien d'une bonne santé mentale», souligne Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale en annonçant la mise en place d’ateliers en gestion du stress et en santé psychologique. Ces webinaires gratuits seront proposés par l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

De plus, en collaboration avec ses partenaires locaux, le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale mettra en place des activités régionales et locales spécifiques pour joindre les travailleurs autonomes et les très petites entreprises aux prises avec des défis similaires. Différentes formules seront proposées comme de courtes activités sur la gestion du stress, des ateliers et des groupes de discussion virtuelle.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal