Ubisoft mise sur les collaborations pour grandir

Myriam Arsenault, Initiative de journalisme local
·3 min read

Ubisoft entame sa troisième année d’opération à Saguenay. Déjà, l’équipe régionale a mis la main à la pâte pour plus d’une dizaine de projets, dont Rainbow 6, Hyper Scape et le prochain Assassin’s Creed, en misant sur la collaboration avec les autres studios de l’entreprise.

Le studio de Saguenay compte une foule d’équipes pluridisciplinaires, avec ses 71 employés. Dans celles-ci, on retrouve une quarantaine de métiers spécifiques aux jeux vidéo. « Nos équipes touchent pour les différents jeux, avec la création des menus, l’animation des personnages, l’implémentation des systèmes de jeu, des caméras ou des contrôles, la programmation, la construction des mondes... Nous nous concentrons sur des morceaux spécifiques des différents jeux », explique le directeur général de la division régionale, Jimmy Boulianne, en entretien téléphonique avec Le Progrès.

Depuis son implantation, le groupe de Saguenay collabore avec la cinquantaine de studios Ubisoft sur la planète pour mettre au point les différents jeux. Par exemple, pour le prochain Assassin’s Creed, qui sortira en novembre, plus de 1000 personnes ont participé à la création, dont huit du studio de Saguenay.

Plus concrètement, une animatrice Gameplay de Saguenay a créé des milliers d’animations, avec deux personnes de Montréal, pour permettre au personnage principal Eivor et son acolyte, Le Corbeau, de bouger dans le jeu.

La plus grosse cellule de production du studio de Saguenay se consacre sur le jeu Hyper Scape. Depuis deux ans, plus d’une vingtaine de personnes travaillent sur cette collaboration avec le studio de Montréal. Ce projet a permis de mettre à contribution plusieurs métiers différents afin de créer une expérience distinctive en multijoueur.

Ubisoft Saguenay accumule donc les contributions sur les différents jeux de l’entreprise en même temps que son studio se développe. « On mise beaucoup sur les collaborations, parce qu’on trouvait que c’était un contexte très riche pour développer les équipes, sur l’ensemble des métiers nécessaires aux jeux vidéo. On est très contents d’avoir pris cette approche-là », continue-t-il.

Ses créneaux Si certaines équipes se concentrent sur les jeux, d’autres travaillent sur ce qui encadre les jeux, avec des initiatives comme le Story Creator Mode, lequel permet aux joueurs de créer des quêtes supplémentaires dans leur jeu et de les partager à leurs amis.

Une équipe complète de Saguenay en recherche et développement se consacre au Cloud Gaming. « On veut permettre à des joueurs de jouer à des jeux sans nécessairement avoir le matériel spécifique à la maison, que tout se passe en streaming, un peu comme le Netflix du jeu vidéo », soutient M. Boulianne.

Une équipe qui grossit L’équipe d’Ubisoft compte 71 employés. Le studio entend créer une vingtaine de nouveaux postes par année. Cette croissance correspond à celle qui avait été prévue, au tout début du projet, ce qui réjouit le directeur général, qui ne regrette pas du tout la décision de s’installer au Saguenay.

Il considère la ville comme attractive et note une très bonne collaboration avec les écoles d’enseignement supérieur, ce qui aide à trouver de la main-d’oeuvre. Il est comblé de travailler avec des équipes fières et motivées qui cumulent les projets d’envergure.

Myriam Arsenault, Initiative de journalisme local, Le Quotidien