Un chiropraticien de Granby à nouveau associé au mouvement anti-mesures sanitaires

·2 min read

COVID-19. Après avoir été convoqué par son ordre professionnel pour le non-respect de règles sanitaires, le chiropraticien de Granby Éric Larochelle est à nouveau associé à une initiative dénonçant les mesures gouvernementales en lien avec la COVID-19. En effet, il est l’un des cosignataires d’une lettre adressée aux élus et aux associations journalistiques par le Collectif de professionnels et autres acteurs de la société québécoise pour une couverture médiatique plus juste de la crise sanitaire.

Notons que ces derniers demandent aux médias de «dépasser la logique binaire qui place les autorités du bon côté et les discours dissidents de l’autre, avec toutes les étiquettes que l’on connaît». Les signataires ciblent également «la nécessité de se questionner sur les possibles conflits d’intérêts des divers acteurs impliqués dans la gestion de cette crise».

Rappelons que Éric Larochelle a été convoqué par le Conseil de discipline de l’Ordre des chiropraticiens du Québec en août dernier comme le rapportait la Voix de l’Est, le 24 septembre dernier, pour «avoir négligé de prendre tous les moyens pour prévenir la propagation de la COVID-19 dans le cadre de l’exercice de sa profession» et d’avoir «entravé le travail de la Plaignante en prétendant avoir pris tous les moyens pour prévenir la propagation de la COVID-19 dans le cadre de l’exercice de sa profession».

Concernant le fait que le chiropraticien de Granby soit l’un des cosignataires de la lettre du Collectif de professionnels et de citoyens exige une couverture médiatique impartiale de la crise sanitaire, «nous n’avons pas de réaction à offrir» a indiqué Véronique Tremblay Chaput, coordonnatrice aux communications et aux médias sociaux de l’Ordre.

Contacté par le GranbyExpress, Éric Larochelle n’avait toujours pas retourné notre demande d’entrevue au moment de publier.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal