Un gel des loyers est réclamé

·1 min read

HABITATION. Demandant du répit aux ménages locataires, le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) réclame un gel des loyers résidentiels pour l'année 2021 à la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest. Actuellement, selon l’organisme, le loyer moyen d'un 4 ½ à louer au Québec est de 1032$. «Ces coûts sont complètement irréalistes pour les ménages à faibles revenus, surtout dans le contexte actuel où plusieurs d'entre eux ont subi des pertes de revenu dans les derniers mois. L'Ontario et la Colombie-Britannique ont gelé les loyers résidentiels pour 2021, qu'attend le Québec ?», demande Maxime Roy-Allard, porte-parole du RCLALQ qui s’inquiète de la surenchère dans le domaine de l’immobilier. «Dans la dernière année, nous avons observé une très forte croissance des demandes visant l'éviction de locataires, surtout de la part de nouveaux propriétaires envers des locataires qui habitaient leur logement depuis longtemps. Jugeant les loyers trop bas, ils expulsent les locataires pour augmenter abusivement les loyers. Un gel des loyers permettrait de contrecarrer immédiatement ces tactiques malhonnêtes», suggère le porte-parole.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal