Un incendie ravage une ferme de Bonaventure

·1 min read

Un jeune couple d’entrepreneurs gaspésiens a vu son rêve partir en fumée, dans la nuit de jeudi à vendredi. Les installations de production de la ferme le Caprivore, à Bonaventure, ont été la proie des flammes. Une cinquantaine de chèvres ont péri dans l’incendie.

L’incendie a été remarqué vers 1h du matin, vendredi, par des patrouilleurs de la Sûreté du Québec qui passaient dans les environs. Ils ont réveillé les occupants de la maison et averti le Service d’incendie et de sécurité publique de Bonaventure. Lors de l’arrivée des pompiers, quelques minutes plus tard, le feu ravageait déjà la majeure partie de la grange.

Environ 25 pompiers, de Bonaventure et des municipalités environnantes, ont combattu l’incendie une bonne partie de la nuit. Selon la Sûreté du Québec, il n’y aurait pas d’élément qui laisse croire qu’il s’agit d’un incendie criminel.

Les installations de production sont une perte totale. Une cinquantaine de chèvres ont péri dans l’incendie. Seul un veau, qui est sorti lui-même du bâtiment de ferme, a été épargné.

Une communauté sous le choc

L’important incendie a créé une onde de choc dans la communauté de Bonaventure et dans le monde agricole gaspésien. Dès l’annonce de l’incendie, les messages de soutien ont déferlé sur les réseaux sociaux de la ferme et des propriétaires, Éliane Gélinas-Frenette et Vincent-Olivier Bastien.

Sur sa page Facebook, la ferme annonce sa fermeture pour une durée indéterminée.

INSCRIVEZ-VOUS à notre infolettre «L’Est aujourd’hui» (https://www.lesoleil.com/infolettres/inscriptions), qui vous livre chaque mercredi nos meilleurs reportages et des inédits sur les régions de l’Est-du-Québec

Simon Carmichael, Initiative de journalisme local, Le Soleil