Un investissement historique en transport en commun

·1 min read

«C’est exactement le genre d’annonce que ça nous prenait en ce moment», a déclaré le maire Marc Demers en saluant l’investissement de 15 G$ dans le transport en commun annoncé ce matin par le premier ministre Justin Trudeau.

Dans un communiqué publié en fin d'après-midi, M. Demers a ajouté que «cette planification à long terme permettra aux Municipalités de sortir de la crise avec une opportunité à la fois économique et sociale, tout en s’inscrivant positivement dans la lutte aux changements climatiques».

Il en est d’autant plus satisfait que son administration «multiplie les représentations politiques depuis quelques années pour obtenir des investissements significatifs en transport collectif», rappelle-t-on.

«Nous avons même porté cette vision au Caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités [FCM]» de renchérir Sandra Desmeules, membre du comité exécutif de la ville siégeant au conseil d’administration de la FCM.

De leur côté, les présidents de la Fédération et du Caucus des maires des grandes villes canadienne, Garth Frizzell et Don Iveson, ont fait valoir par voie de communiqué que leur organisation «préconise depuis des années un financement d'immobilisations stable pour les transports en commun».

Ces 15 milliards de dollars qu’Ottawa s’est engagé à investir d’ici 2029 feront des Municipalités des joueurs-clés dans la relance canadienne d’après-COVID-19, se sont-ils réjouis.

«Investir dans le transport en commun crée des emplois, raccourcit les déplacements, réduit les émissions et soutient la croissance économique dans tout le pays. C'est pourquoi nous saluons l'annonce d'aujourd'hui du premier ministre comme un investissement historique dans la forte reprise nationale dont les Canadiens ont besoin.»

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local, Courrier Laval