Un élan freiné par la COVID pour la crosse

·2 min read

Bien que la nouvelle Association de crosse de Chambly ait lancé ses inscriptions le 4 février dernier, René Cournoyer, son président, admet que la COVIDgénère beaucoup de questionnements au sein de la communauté d’intéressés.

En entrevue avec le journal, M. Cournoyer explique que l’incertitude qui plane quant aux limitations qui seront imposées par la santé publique en raison de la pandémie ferait hésiter certains amateurs de crosse à payer pour leur inscription, d’autant plus que les ententes que l’Association avait conclues avec les écoles pour louer leurs gymnases ne sont plus garanties. « Il faut attendre. On ne peut pas jouer dehors en hiver. En avril, on devrait commencer à s’entraîner dehors, mais pas avant. Bien entendu, si jamais nous sommes contraints d’annuler des événements, nous dédommagerons les gens », a-t-il indiqué, se voulant rassurant.

Une communauté fébrile

Rappelons qu’à la création de l’Association, plusieurs amateurs de crosse s’étaient montrés enthousiastes. « On a eu beaucoup de commentaires positifs et de likes sur nos pages Internet. Il faut dire que la crosse est un sport en croissance, mais tout est retardé avec la COVID. » M. Cournoyer espère cultiver cet intérêt et indique que même les débutants sont les bienvenus. « Les joueurs de crosse peuvent s’inscrire dans plusieurs catégories. Les activités se dérouleront les soirs de semaine et il faut prévoir se procurer l’équipement requis (casque avec grille, protecteur buccal, épaulières de hockey, protection pour les bras, protège-côtes, coudières de hockey, gants de hockey ou de crosse, coquille, bâton de crosse, short de sport et espadrilles de course). On fournit l’équipement pour les gardiens de but, ainsi que les chandails et les bas pour tous les joueurs. »

L’homme derrière la présidence

L’engagement sportif de René Cournoyer ne date pas d’hier. De 1975 à 1976, il a œuvré au sein de l’Association régionale de la Rive-Sud, affiliée à la Fédération de crosse du Québec, agissant à titre de directeur. En 1978, il a aussi travaillé à Longueuil. « À cette période, les joueurs vieillissants voulaient continuer à jouer à la crosse. J’ai donc formé une équipe juvénile, les Patriotes de Longueuil, dont j’étais le gérant. Cette année-là, nous avons tout gagné, nous étions les champions provinciaux de la crosse au Québec », se targue-t-il.

Parmi les autres membres du conseil administratif, on compte Daniel Goedike, Patrick Pinard, Mario Chaput, Stéphane Knezevic et Jeffrey Hébert.

Chloé-Anne Touma, Initiative de journalisme local, Le Journal de Chambly