Un marché en ligne pour la réserve étoilée

·3 min read

Sherbrooke — Après avoir mis sur pied une vitrine physique cet été, le marché Étoiles du terroir deviendra l’avenue par excellence pour s’approvisionner de produits du Haut-Saint-François en ligne, juste à temps pour le temps des fêtes. Un projet d’envergure qui vise à éventuellement s’étendre sur tout le territoire de la réserve étoilée, soit de la MRC du Granit jusqu’à Sherbrooke.

Sur cette plateforme de transaction, les consommateurs seront en mesure de sélectionner les produits qu’ils désirent se procurer selon l’offre qu’ont choisi d’afficher les différents producteurs participants. Les commandes seront ensuite livrées hebdomadairement à l’un des points de chute qui auront été désignés dans chaque secteur.

Des points de cueillette sont déjà confirmés à Dudswell, Ascot Corner et Sawyerville, tandis que la livraison à domicile est offerte sous certaines conditions.

« C’est un peu sur le même principe que le Marché de solidarité des Amis de la Terre, note Marc-Sylvain Pouliot, conseiller en développement agroforestier pour le Centre local de développement (CLD) du Haut-Saint-François et responsable du projet. On part sur une plateforme du même modèle. On a d’ailleurs beaucoup travaillé avec eux et leur expérience. »

L’objectif ? Faciliter la vie aux producteurs tout en leur faisant gagner du marché. « Les produits qu’ils vont livrer sont tous prévendus. Il n’y a pas de pertes. Les producteurs prennent connaissance de leurs commandes au début de la semaine et n’ont qu’à livrer une fois. On n’est pas tout à fait rendus là, mais on aimerait pouvoir optimiser le transport, même pour les producteurs entre eux. On voudrait limiter le kilométrage de chacun. »

Du côté du consommateur, c’est une façon d’enfin offrir aux populations plus éloignées un accès à des produits de proximité.

« On n’a pas réinventé la roue, mais ce qu’il y a d’innovant, dans notre cas, c’est le fait qu’on travaille dans un milieu rural, croit M. Pouliot. On ne se le cachera pas, la question du transport est un défi. On est conscients que la partie n’est pas jouée encore et qu’il nous reste du travail à faire, mais c’est vraiment dans cette optique-là qu’on le fait. Le territoire est très grand, ce n’est pas intéressant pour les gens de traverser la MRC pour aller acheter un petit pot de miel et un petit pot de confiture. Même pour les produits de base, certains doivent faire de bonnes distances. »

On prévoit avoir démarré les activités d’ici à la fin novembre, et lancer la plateforme officiellement au début du mois de décembre. M. Pouliot explique cependant que le projet évoluera selon les demandes des consommateurs et producteurs. Ces derniers sont d’ailleurs toujours en recrutement afin de garantir une belle diversité des options. La plateforme est déjà accessible au www.etoilesduterroir.org.

Vitrine déménagée

Alors que la vitrine physique du marché Étoiles du terroir avait été aménagée à l’intérieur du bureau touristique de Cookshire-Eaton, lors de son ouverture en juillet dernier, celle-ci est maintenant déménagée à Dudswell. La vitrine est désormais abritée par le magasin de vrac Tribu-Terre, au 189, rue Principale Est, dans le secteur Marbleton.

Jasmine Rondeau, Initiative de journalisme local, La Tribune