Un noyau entrepreneurial dynamique

·2 min read

Le maire Michel Perreault est catégorique : Girardville, malgré sa relative petite taille, a toute une chance de pouvoir compter sur un noyau d’entrepreneurs dynamiques pour maintenir la localité en bonne santé.

« On a des entrepreneurs privés qui sont dynamiques et ça fait toute une différence. On n’est pas forcé de devoir tenter d’ouvrir nous-mêmes un dépanneur comme doivent le faire certaines municipalités pour conserver des services. On est vraiment chanceux de pouvoir compter sur des entrepreneurs qui se lancent et qui nous gardent vivants comme milieu. Nous, on est là pour les appuyer », lance le maire.

La communauté s’est prise en main et on trouve toujours à Girardville plusieurs commerces dans différents secteurs d’activités. Les citoyens ont notamment démontré leur solidarité, il y a quelques années, en s’impliquant financièrement dans la relance de l’épicerie locale.

« En peu de temps, on a amassé 75 000 $ auprès de la population et aujourd’hui, notre épicerie va bien, c’est bien reparti et ce n’est plus un souci. C’est grâce à notre comité de développement qui est formé de gens qui travaillent très fort et qui nous surprennent toujours. »

La forêt demeure évidemment un gros morceau de l’économie locale, même si ce n’est plus ce que c’était.

« On a toujours beaucoup de forestiers, mais pas autant qu’avant. On en a perdu beaucoup à l’époque de la 1ère crise forestière, en 1985, et ça n’a jamais été pareil par la suite. Par contre, c’est meilleur que ce ne l’était au moulin de PFR (la scierie). On y trouve plusieurs personnes de Girardville qui y gagnent leur vie, plus qu’il y a 15 ou 20 ans. »

Tout cela fait en sorte que Girardville réussit à traverser le temps et à conserver ses services.

« Honnêtement, on se maintient et ça, c’est une bonne nouvelle. »

Serge Tremblay, Initiative de journalisme local, Le Lac St-Jean