Un pas de plus pour l'implantation d'un tramway sur le boulevard Taschereau

François Laramée, Initiative de journalisme local
·2 min read

mardi dernier alors que le gouvernement du Québec a mandaté La Caisse de dépôt et de placement du Québec (CDPQ Infra) pour réaliser une étude et analyser l’implantation d’un mode de transport collectif structurant dans les axes du boul. Taschereau (est-ouest) et le possible prolongement de la ligne jaune du métro. Par ricochet le bureau de projets créé à cet effet en novembre 2019 par le Réseau de transport de Longueuil (RTL) devra fermer ses livres.

Ce mandat d’études visera à « identifier la solution optimale pour un projet de mobilité structurant pour la Rive-Sud de Montréal, comme le Réseau express métropolitain (REM) l’est pour la région métropolitaine », indique un communiqué du ministre des Transports transmis aux médias mardi dernier.

Le projet devra s’harmoniser et favoriser l’interconnexion avec les autres modes de transport. Ces analyses, dont les résultats sont prévus pour 2021, détermineront le tracé et le mode de transport à privilégier

Du côté de la Ville de Longueuil on se réjouit de l’annonce du gouvernement du Québec du début des études par CDPQ Infra pour identifier un projet de mobilité structurant dans l’axe du boulevard Taschereau vers l’est, en passant par la station de métro Longueuil-Université-de-Sherbrooke, jusqu’au cégep Édouard-Montpetit. Ce mandat permet de franchir un autre jalon important dans la réalisation de la vision stratégique du projet Léeo, le Lien électrique est-ouest de transport en commun, dévoilé par la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, en février dernier.

Même son de cloche du coté de l’organisme Développement économique de l’agglomération de Longueuil. « Il s’agit d’un jalon majeur pour assurer la fluidité des transports dans l’axe est-ouest pour les résidents de Longueuil, mais aussi de l’ensemble de la Rive-Sud. Le développement d’un réseau de transport collectif structurant vient dynamiser notre économie locale et génère des retombées positives pour nos entreprises. En facilitant l’accès au REM et au métro, on mise sur un système de transport intégré qui favorise les déplacements, notamment pour les populations de l’axe est-ouest de la couronne sud ou en provenance de Montréal », souligne Julie Ethier, directrice générale de DEL.

Pour sa part le président du Réseau de transport de Longueuil Jonathan Tabarah juge lui aussi la nouvelle comme excellente. « En confiant le mandat à CDPQ Infra, le gouvernement s’assure que ce projet structurant verra le jour rapidement. Traversant son territoire d’est en ouest, ce lien viendra répondre aux demandes grandissantes des citoyens de l’agglomération de Longueuil et de toute la Rive-Sud. Ce nouveau lien, combiné à l’arrivée du REM, viendra constituer la nouvelle colonne vertébrale du réseau et permettra de bonifier l’offre de transport collectif sur tout notre territoire. On ne peut que s’en réjouir. »

François Laramée, Initiative de journalisme local, La Relève