Un projet-pilote de poules urbaines à Notre-Dame-du-Mont-Carmel

·1 min read

Notre-Dame-du-Mont-Carmel – Un projet-pilote de poules urbaines verra prochainement le jour à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, une initiative jusque-là interdite, mais dont la municipalité souhaite tester la faisabilité.

Le projet-pilote en question est prévu pour une durée de trois ans.

«Ça nous a beaucoup été demandé par les citoyens. Il y en a plusieurs qui s'étaient lancés là-dedans et jusqu'à maintenant, ce n'était pas permis. On l'essaie pour trois ans», confie le maire Luc Dostaler.

Notre-Dame-du-Mont-Carmel imiterait donc notamment Trois-Rivières qui a permis les poules en milieu urbain au printemps dernier.

Une aide bienvenue

Comme plusieurs autres municipalités du Québec, Notre-Dame-du-Mont-Carmel a reçu une aide financière du gouvernement provincial pour l'aider à passer au travers de la pandémie.

Cette aide, étalée sur deux ans, s'élève à 321 000$, soit environ 50$ par habitant.

«Ça vient nous donner un bon coup de main. On va s'en servir pour rembourser les parents qui ont dû payer plus cher pour le camp de jour cette année. On l'utilisera aussi pour effectuer du nettoyage, acheter certains équipements spéciaux et pour éponger des pertes de revenus causés par la COVID», a expliqué le maire Dostaler.

Ce dernier a par ailleurs souligné que la demande pour les habitations multilogements est «très importante» à Notre-Dame-du-Mont-Carmel actuellement, ce qui figure selon lui comme un autre indice de la croissance de la ville actuellement.

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local, Le Nouvelliste