Un troisième album en route pour Daniel Dan

·4 min read

Le chanteur country Daniel Dan est de retour après un silence sur disque de cinq ans. Il avait ébloui la critique en 2015 avec son second album intitulé Le cowboy des grandes villes.

Cet ancien homme d’affaires devenu artiste country habite Baie-du-Febvre depuis huit ans maintenant.maintenant. Beaucoup l’appellent le chanteur-entrepreneur. «Je fais tout de A à Z. Heureusement, ça va super bien! Avant la pandémie, j’avais des salles de spectacles qui étaient complètes, mais on a dû remettre ça. C’est ce qui m’a donné le temps de finaliser ce que j’avais commencé». Un troisième album.

Car depuis quelques années, Daniel Dan ne vit que de sa musique. «Je suis régulièrement en spectacle, je suis très occupé». La chanson titre de son prochain album, Laissez-moi vivre ma vie, fera partie du troisième opus de Daniel Dan. Il a voulu la dédier «à ces hommes, ces femmes qui luttent à tous les jours contre l’Alzheimer. Et aussi pour remercier les aidants naturels pour leur dévouement. Beaucoup de fans, d’amis me parlent de cette maladie, c’est ce qui m’a amené à écrire cette chanson».

L’album doit paraître fin mars, même si la pandémie rend le travail en studio plus difficile. L’album contiendra des compositions originales et deux reprises tirées du répertoire country américain, soit Running Time de Merle Haggard et I Need More Of You des Bellamy Brothers.

La musique: un heureux accident de parcours

Daniel Dan n’était en rien destiné à la musique. Elle lui est venue sur le tard. L'artiste évolue pendant près de 20 ans dans le monde des affaires. Mais tout s’arrête brusquement en 2006. Pour se refaire une tête et panser ses blessures, Daniel Dan sillonne en motorisé les routes des Amériques en compagnie de sa conjointe. Il parcourt l’est du Canada et s’arrête en Floride, en Louisiane, au Tennessee et dans la merveilleuse ville de Nashville… beaucoup de musique arrive à ses oreilles: du blues, du bluegrass et bien sûr, le country.

Plus de deux ans passent. Et quand il revient au Centre-du-Québec en 2010, il décide de suivre des cours de guitare. Il y fait alors la rencontre de Michel Labbé. Une rencontre qui sera pour lui déterminante. Cet ancien batteur du groupe country la famille Bessette l’invite à des soirées country. C’est le grand déclic. «Moi, j’ai commencé à faire de la musique pour me changer les idées et la vie a fait que les gens ont aimé ça», résume-t-il.

Écrire une chanson est exigeant pour cet ancien homme d’affaires. «En 2010, quand je suis arrivé à Drummondville, j’ai appris la guitare. Pour moi, ce n’est pas inné, la musique. J’ai été obligé d’apprendre comment être sur scène, jouer de la guitare, chanter et entretenir sa voix. En studio, c’est la même chose. Il y a d’autres techniques. Tu récoltes ce que tu sèmes».

Daniel Dan s’est reconstruit. Deux ans plus tard, il sort son premier opus intitulé Suivre le courant. Il y présente une douzaine de reprises de chansons populaires. Ses premières compositions originales se fraient un chemin sur un second disque, Le cowboy des grandes villes, paru en 2015. Ce nouvel album comprend alors 12 chansons, dont sept lui sont originales. Parmi elles, la chanson À toi mon père, en mémoire du sien, disparu à l’âge de 46 ans seulement.

Les tournées débutent. Daniel se produit de festival en festival pendant près de deux ans. Depuis, rien ne l’arrête. «Je surfe sur la musique. On a fait le tour de la Gaspésie cet été et on faisait des petits spectacles. Ça me permet de gagner ma vie».

Daniel Dan anime aussi, les mercredis soirs, une émission de musique country pour le compte d’une radio web, CJMS 2.0. On lui demande quand même si le monde des affaires lui manque. Il nous répond: «Sincèrement, je suis dans les affaires aujourd’hui. Je suis heureux dans ce que je fais», dit-il en pensant à son public: «Quand tu reçois cette énergie-là, ça fait du bien».

Écouter Laissez-moi vivre ma vie

Facebook : daniel.dan.180

(Parution originale: Le Courrier Sud)

Boris Chassagne, Initiative de journalisme local, La Voix du Sud