Une griffe de vêtements écolos signée à Cowansville

·3 min read

Une nouvelle marque de vêtements écologiques pour hommes sera bientôt lancée à Cowansville. La jeune entreprise Another Land Nearby (ALN) s’est installée dans l’incubateur industriel de la rue du Sud pour gérer la fabrication de leur ligne de mode masculine.

Voilà trois ans que Danik Roy et Makan Forand-Keita mijotent l’idée. Ils y travaillent plus sérieusement depuis un an et demi. La production est commencée et le lancement officiel ne saurait tarder. « Notre objectif premier est d’offrir une alternative au niveau de la mode masculine, une alternative écologique et transparente, confie M. Roy en entrevue. [...] On a travaillé dans l’industrie de la mode comme vendeurs. On a découvert comment l’industrie du vêtement était extrêmement sale. C’est la deuxième industrie la plus polluante. »

Le duo d’entrepreneurs a donc réfléchi à une façon éthique de fabriquer des vêtements en prenant soin de chaque étape de la ligne de production ainsi que du personnel en sous-traitance. La fabrication du tissu et des accessoires comme les lacets, la teinte de ceux-ci, la coupe et la couture, tout est fait au Canada et majoritairement au Québec, ce qui réduit l’empreinte écologique engendrée par le transport.

« On a appris à coudre parce que, pour nous, c’est important d’avoir des connaissances sur toutes les étapes de fabrication, mais on veut vraiment miser sur le savoir-faire local et leur expérience pour faire des vêtements de qualité. »

Installation à Cowansville

MM. Roy et Forand-Keita ont été épaulés par le Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi depuis le début des démarches plus sérieuses et ont eu droit à du mentorat. C’est d’ailleurs le CLD qui a aiguillé les entrepreneurs vers l’incubateur industriel pour y installer leur bureau et leur entrepôt.

« On voulait rester dans la région et l’incubateur nous offrait tout ce qu’on voulait au niveau de l’espace et du prix, note Danik Roy. On a beaucoup d’entraide avec les autres compagnies de l’incubateur, surtout pour la vente en ligne qu’on privilégie. »

Quelques produits finis ont été reçus, mais la pandémie a imposé quelques délais supplémentaires. L’entreprise n’est pas officiellement lancée, mais elle s’est fait connaître par la campagne de sociofinancement tenue sur le site La Ruche. Elle a également obtenu l’appui financier de Futurpreneur (20 000 $) et de la Banque de développement du Canada (40 000 $).

En anglais

Questionné à propos du nom anglophone de la marque, Another Land Nearby, M. Roy avoue qu’il se fait souvent poser la question. « C’est un nom qui nous a accrochés. On voyait le potentiel et les valeurs de notre entreprise. Pour nous, ça veut dire une autre terre à proximité. » Ils imaginent une île où ils veulent amener tous ceux qui partagent les mêmes valeurs environnementales.

« On aimerait vraiment mieux la phrase en anglais parce qu’elle a beaucoup plus de pouvoir, renchérit-il, et notre objectif est d’avoir un punch envers notre clientèle pour leur faire comprendre, en un coup d’œil, ce qu’est notre compagnie et les valeurs qu’on promeut avec nos vêtements. »

Le duo a tenté de trouver un autre nom en français, mais leur coup de cœur est demeuré Another Land Nearby. Ils mettent de plus l’emphase sur l’acronyme ALN, qui compose le logo avec un arbre à l’envers et qui se dit aussi bien en français qu’en anglais.

Cynthia Laflamme, Initiative de journalisme local, La Voix de l'Est