Une jeune femme de Saguenay se lance dans la création de produits pour le corps

·3 min read

Anne-Marie Tremblay, de Chicoutimi, a trouvé sa passion. Indécise sur ce qu’elle voulait faire dans la vie, la jeune femme de 20 ans a profité de son plus récent temps libre pour se lancer dans la confection de produits pour le corps maison et véganes, ce qu’elle adore. Elle est plus motivée que jamais à faire découvrir son entreprise Banana Blue Cosmetics au plus grand nombre.

Comme bien des jeunes de son âge, Anne-Marie a essayé quelques emplois. Rapidement, elle s’est mise à rêver d’être sa propre patronne. Elle avait choisi d’étudier dans le domaine de l’esthétique, au privé, et avait commencé à faire des poses de cils avant que la pandémie ne débarque et que toutes ses activités ne soient complètement arrêtées.

Ce temps libre a motivé la jeune femme à mettre sur pied son propre projet. « J’avais le temps. J’ai commencé par faire des produits en tissu, mais je me suis rapidement rendu compte que ça ne faisait pas. J’avais déjà fait des bombes de bain, donc je suis retombée là dedans. J’ai fait un nouveau produit et je suis vraiment tombé en amour avec ce domaine », explique Anne-Marie Tremblay, lors d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien. Elle compare la création de produits pour le corps à la cuisine, alors qu’elle doit apprendre à créer et à tester de nouvelles recettes, ce qu’elle a toujours aimé faire.

Depuis la fin du mois d’octobre, on retrouve donc les produits de Blue Banana Cosmetics, qui sont véganes et naturels, en vente sur son site Internet. On compte dans l’inventaire des beurres corporels, des exfoliants à lèvres et des exfoliants pour le corps fouettés, c’est-à-dire qu’ils ont une texture plus légère et aérée. Elle a également des coffrets «découverte» disponibles pour les personnes qui souhaiteraient essayer différents produits.

Pour trouver son inspiration, la jeune femme pense à ce qu’elle aimerait avoir. « Je n’avais jamais fait moi-même mes produits pour le corps, comme certains. J’ai juste essayé comme ça et j’ai vu que ça fonctionnait bien. Je suis contente de pouvoir en faire profiter aux autres », révèle-t-elle.

Contre toute attente, Anne-Marie s’est rapidement créé une clientèle. « J’ai vraiment été chanceuse, parce que la boutique Atelier apothicaire m’a approché très vite, donc j’ai eu rapidement un point de vente. C’est sûr que ç’a m’a beaucoup aidé et que ça m’a donné beaucoup de visibilité au Saguenay » se réjouit-elle. Elle avait également déjà des clients pour ses produits de couture sur une autre page qui ont suivi ce nouveau projet avec attention.

Elle a également connu d’autres jeunes entrepreneurs de la région via les réseaux sociaux, avec qui elle tisse des liens. Ces jeunes s’entraident beaucoup.

Pour la suite Quand Anne-Marie pense à l’avenir, elle aimerait bien sûr continuer de diversifier ses produits et lancer même un jour une gamme de produits pour hommes. Elle veut aussi pour la prochaine année se concentrer à l’amélioration de son site Internet. Elle espère, à long terme, se faire davantage connaître au Québec et même ailleurs.

La jeune entrepreneure invite les gens à visiter son site Internet pour découvrir tous ses produits. Elle alimente également une page Instagram où ses abonnés peuvent voir en primeur les nouveautés de son commerce. Certains de ses soins sont également disponibles à l’Atelier Apothicaire ainsi que sur le site Internet de cette boutique.

Il y aura bientôt du nouveau alors que la jeune femme parle du lancement d’un nouveau produit, mais qu’elle ne veut pas encore dévoiler. Elle compte l’annoncer prochainement.

Myriam Arsenault, Initiative de journalisme local, Le Quotidien