Une mayo végane et deux nouvelles sauces pour les produits Lanvert

·3 min read

La gamme de produits Lanvert a connu une importante expansion, au cours des derniers jours. Le fabricant de produits régionaux ajoute à son offre une mayonnaise végane et deux nouvelles sauces.

Nicolas Landry et Stéphanie Boisvert ont lancé les produits Lanvert il y a quelques mois. Un concentré de bouillon à fondue et une sauce du diable se retrouvent depuis mars 2020 sur les tablettes des épiceries du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le couple a donc plus que doublé son offre de produits dans les dernières semaines, en y ajoutant une mayonnaise, une sauce curry et estragon, ainsi qu’une sauce érable et ail. Tous les produits ne contiennent aucun ingrédient de source animale, c’est-à-dire sans trace d’oeuf, sans protéines bovines et sans produits laitiers, une caractéristique qui est très importante pour les jeunes entrepreneurs.

« Je voulais offrir des produits pour que les gens qui ont des allergies, des problèmes rénaux ou cardiaques, par exemple, puissent en profiter. Ils sont également faibles en sucre et en sel. »

— Nicolas Landry

Ce sont d’ailleurs les proches du couple, nombreux à souffrir d’allergies alimentaires, qui lui ont donné l’idée de créer cette marque de produits régionaux. « Des amis, ma filleule et ma conjointe sont intolérants aux produits laitiers et aux protéines bovines. Il a donc fallu que je trouve des recettes pour les accommoder et c’est comme ça que j’ai commencé à faire de la mayonnaise, des sauces. Puisque c’était quand même très bon, j’ai décidé de lancer les produits sur le marché », explique M. Landry, en riant.

L’homme espère que le mot « végane » ne fasse pas reculer certains consommateurs. Il aurait aimé offrir des dégustations dans les épiceries, pour démontrer que cela ne change pas le goût du condiment, mais la pandémie l’en empêche. « Je ne veux pas que les gens pensent que parce qu’il n’y a pas de produits animaux, que ce n’est pas bon. Ce sont des produits qui peuvent vraiment plaire à tous et qui sont faits pour rejoindre le maximum de personnes possible », souligne l’entrepreneur.

Une demande grandissante Nicolas Landry porte plusieurs chapeaux dans son entreprise. Entre autres titres, il représente lui-même sa marque, fait la livraison, brasse la mayonnaise à la main, au laboratoire LAFIB d’Alma, et bien plus, ce qui lui donne une charge de travail assez importante.

Même si les produits sont tout de même récents, ils ont taillé leur place dans les commerces de la région. On les retrouve dans toutes les épiceries IGA du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Metro et Provigo, de même que dans des commerces spécialisés, comme Eugène Allard et Rose Bon Bon, et dans plusieurs boucheries. M. Landry aimerait que ses produits voyagent davantage.

Bientôt, les entrepreneurs comptent mettre en vente des paniers de Noël de produits, pour les personnes qui souhaitent offrir des produits régionaux en cadeau. Des détails seront dévoilés sous peu.

Pour les gens qui aimeraient obtenir plus d’information, il suffit de consulter le site Internet de l’entreprise, lanvert.ca, ou sa page Facebook.

Myriam Arsenault, Initiative de journalisme local, Le Quotidien