Une nouvelle chocolaterie à Havre-Saint-Pierre

·2 min read

Il s’agit d’un retour dans sa ville natale pour la propriétaire de ce nouveau commerce, Mylène Jomphe. Elle avait quitté la région il y a quelques années pour aller faire son cours en pâtisserie. Elle a ensuite travaillé pour une usine de chocolat dans la région de Québec. Par contre, l’usine dans laquelle elle œuvrait a fermé. Elle a donc saisi cette occasion pour revenir dans sa région d’origine et ouvrir une chocolaterie.

Pour l’instant, il est possible de retrouver 14 variétés de bouchées individuelles. Parmi celles-ci, il y a des produits inspirés de la région comme une bouchée aux bleuets ou à la chicoutai. Il y a aussi 9 saveurs de barres de chocolat.

Jusqu’à maintenant la réponse de la clientèle est plus que positive selon Mme Jomphe : « Il y a beaucoup de gens qui viennent à la chocolaterie et on reçoit de bons commentaires de leur part. De plus, le temps des fêtes arrive vite et j’ai beaucoup de demandes pour mes chocolats. » Elle ajoute qu’elle commence aussi à avoir de la demande pour ses produits à l’extérieur et que certaines personnes lui ont même demandés de lancer une boutique en ligne.

Pour ce qui est du nom, Niapisca, celui-ci s’inspire en partie d’un monolithe qui porte ce nom sur l’île Niapiskau qui est présente dans la Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan. Mylène ajoute que son père qui est sculpteur a fait une représentation de ce monolithe surnommé Madame de Niapisca il y a quelques années. Le nom s’est donc imposé de lui-même pour la chocolaterie.

Pour celle qui débute dans le monde des affaires, elle explique qu’il y a plusieurs défis. « Je commence à réaliser toutes les choses pour avoir son entreprise. Il y a la production, la paperasse, la comptabilité en plus des commandes et de l’emballage. » Malgré tout, la jeune entrepreneure se montre confiante pour la suite des choses.

Vincent Berrouard, Initiative de journalisme local, Le Nord-Côtier