Une nouvelle manière de regarder la télévision

Sylvie Pierre, Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication/Centre de recherche sur les médiations, Université de Lorraine
·1 min read
<span class="caption">Afin de faire face à la concurrence des plates-formes numériques, les chaînes de télévision françaises se sont regroupées pour créer leur propre plate-forme, Salto. </span> <span class="attribution"><span class="source">Dossier de presse Salto</span></span>
Afin de faire face à la concurrence des plates-formes numériques, les chaînes de télévision françaises se sont regroupées pour créer leur propre plate-forme, Salto. Dossier de presse Salto

Le mode de consommation télévisuel dépend du type de programme : les journaux télévisés d’information sont principalement visionnés en direct, via les 4 chaînes d’information LCI, BFM-TV, CNews, franceinfo. De même pour les rencontres sportives qui sont regardées sur le poste en live.

La télévision doit cependant faire face à une forte concurrence internationale avec le développement de plates-formes comme YouTube ou Netflix, pour les autres programmes, notamment les films et séries. Une réponse à cette tendance a été l’association des chaînes publiques et privées françaises afin de lancer en 2020 Salto, leur propre plate-forme de contenu à la demande par abonnement.

This content is not available due to your privacy preferences.
Update your settings here to see it.

La preuve par trois : les experts de The Conversation déclinent 3 aspects d’une question d’actualité en 3 épisodes à écouter, à la suite ou séparément ! Dans cette série, Sylvie Pierre, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Lorraine, nous donne trois raisons de ne pas croire en la mort de la télévision.

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation, un site d'actualités à but non lucratif dédié au partage d'idées entre experts universitaires et grand public.

Lire la suite: