Une partie du Mushuau-nipi protégée par Québec

·1 min read

Une partie significative du site traditionnel Mushuau-nipi a obtenu le statut de réserve de territoire aux fins d’aire protégée (RTFAP), ce qui signifie que toute activité d’exploitation de ressources naturelles y est prohibée.

Dorénavant, aucune activité minière, énergétique ou forestière ne pourra avoir lieu sur ce site important pour les Innus et les Naskapis du Québec et du Labrador, et ce, jusqu’à obtention d’un statut légal de protection officiel.

Situé à environ 250 kilomètres au nord-est de Schefferville, le site ancestral Mushuau-nipi est localisé le long de la rivière George (Metsheshu Shipu, en innu). Anciennement, les Innus et les Naskapis s’y rendaient à l’automne pour chasser le caribou. Une partie des berges de la rivière George était déjà considérée comme une réserve aquatique, mais Québec a décidé d’agrandir l’aire protégée d’environ 20 km2 là où la Corporation du Mushuau-nipi tient ses activités.

L’agrandissement de la zone protégée aux abords de la rivière George s’inscrit dans la décision de Québec de désigner 33 000 km2 d’aires protégées supplémentaires dans le Nunavik, ce qui porte à 12,7 % la portion de territoire québécois protégé. Si le gouvernement n’en a pas officiellement fait l’annonce, la nouvelle a été confirmée par le ministre de l’Environnement en entrevue avec le Journal de Québec.

Laurence Dami-Houle, Initiative de journalisme local, Le Portageur