Une pharmacie contribue à l’achat de chaises d’accouchement

·2 min read

Les femmes enceintes peuvent donner naissance de façon plus confortable et avec plus de complicité avec leur partenaire à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, à Cowansville, grâce aux nouvelles chaises de naissance ergonomique Multitrac. Un important don et la Campagne de financement 2018-2022 ont permis à la Fondation BMP de faire l’acquisition de deux de ces chaises en plus de renouveler des fauteuils et des coussins d’allaitement.

La Fondation a par ailleurs souhaité souligner la contribution importante du pharmacien-propriétaire du Jean Coutu de Farnham, Denis Émond, dont l’entreprise a donné 25 000 $ pour contribuer à ces nouvelles acquisitions. Le don, réalisé en 2020 après l'achat des chaises, n’a pas pu être souligné à l’époque pour des raisons que le directeur général de la Fondation, Francis Laramée, n’a pas pu dévoiler.

L’annonce a été faite cette semaine alors que la date s’approche de celle de l’anniversaire de leur petit-fils, Marc-Édouard Benjamin, décédé à la naissance en mars 2017. Le don a été fait en la mémoire du bébé né au Pavillon des naissances.

«Ils avaient tellement été bien servis à l’hôpital, ils ont tellement été bien entourés qu’on a voulu redonner à cet hôpital-là, confie M. Émond. Comme pharmacien, je trouvais que c’était une façon de redonner à la communauté.»

Complicité Cette chaise permet non seulement des positions d’accouchement confortables en soulageant la douleur de façon naturelle, mais donne aussi la possibilité au partenaire d’avoir un rôle plus actif durant le travail. Elle est utilisée depuis la fin de 2019 à Cowansville.

L’une des premières utilisatrices est la coordonnatrice des événements de la Fondation BMP, Alice Toussaint, pour la naissance de son premier enfant.

«Je l’ai utilisée pendant le travail actif, raconte-t-elle. Ça m’a vraiment aidée à passer la douleur dans le sens où, de la manière que ça fonctionne, le conjoint peut être assis derrière la femme et appliquer des points de pression. C’est un moment très agréable à partager avec son conjoint parce qu’on est tous les deux impliqués.»

Lors de son accouchement, l’appareil était neuf et ses différentes utilisations étaient peu connues. «C’est vraiment modulable, comme chaise», ajoute Mme Toussaint. Elle n’a pas pu expérimenter toutes les postures.

Temps La maman de Marc-Édouard, la kinésiologue Geneviève Émond, souhaitait elle aussi s’impliquer en donnant de son temps. Elle a proposé à la cheffe du Pavillon des naissances d’aider le personnel à comprendre toutes les nuances des chaises Multitrac afin qu’elles soient utilisées à leur plein potentiel.

Mme Émond participera aussi à bonifier la formation qui sera bientôt donnée au personnel du département, sur l’approche du deuil périnatal.

Cynthia Laflamme, Initiative de journalisme local, La Voix de l'Est