Vaccin de Moderna: Ottawa annonce de nouvelles perturbations dans les livraisons

·2 min read

COVID-19. En plus des baisses d’approvisionnement déjà annoncées par le premier ministre Justin Trudeau, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a indiqué qu’elle s’attendait à avoir davantage de réductions des livraisons en février, selon des révélations du réseau CBC.

Justin Trudeau avait annoncé qu’au lieu des 230 400 doses annoncées, la société basée dans le Massachusetts aux États-Unis ne livrerait que 180 000 doses de vaccin contre la Covid-19 pour la semaine du 1er février. Aux dernières nouvelles, les livraisons prévues pour la semaine du 22 février seront également revues à la baisse, mais Moderna n’a pas encore donné plus de précision en chiffres selon la chaîne de diffuseur public.

Le responsable de la logistique des vaccins, le major général Dany Fortin avait annoncé la semaine dernière que le Canada pourrait recevoir 249 000 doses de vaccin de Moderna pour la semaine du 22 février. Les projections faites à partir de la baisse de livraison de cette semaine montrent que plus de 60 000 doses pourraient manquer à l’approvisionnement.

Sous les feux des questions à la Chambre des communes, le premier ministre Justin Trudeau s’est contenté d’indiquer que le gouvernement s’attend toujours à avoir six millions de doses des vaccins Pfizer et Moderna d’ici la fin du mois de mars. Des précisions n’ont pas été données sur le vaccin Pfizer, mais le Canada pourrait recevoir 335 000 doses la semaine du 15 février et 395 000 doses la semaine du 22 février.

«Le taux de vaccination quotidien du Canada est le plus bas du G7 — et nous n’avons aucune capacité de fabrication nationale. Maintenant, nous avons appris qu’il n’y a pas d’expédition confirmée de vaccins Moderna après cette semaine», a déclaré le chef du Parti conservateur, Erin O’Toole

«Nous avons besoin que le gouvernement réussisse à obtenir des vaccins pour le bien de tous les Canadiens. Justin Trudeau nous laisse tomber», a-t-il estimé, expliquant que chaque livraison annulée de vaccins, chaque retard de vaccins signifie que le Canada doit attendre plus longtemps pour tourner le coin de cette pandémie. »

Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local, Le Canada Français