Volaille Giannone ferme une usine moins de quatre mois après son achat

·1 min read

DRUMMONDVILLE, Qc — Moins de quatre mois après avoir mis la main sur une usine de transformation à Drummondville qui appartenait auparavant à Maple Leaf, Volaille Giannone a décidé de mettre la clé sous la porte du site, ce qui touchera 70 employés.

Dans un communiqué, vendredi, l'entreprise familiale fondée en 1989 a indiqué que la fermeture aura lieu le 6 novembre. Cette «décision difficile» a été prise après avoir procédé à un «examen approfondi» de l'état des installations de l'usine. Afin d'assurer la pérennité du site, les sommes étaient «trop importantes» pour procéder à une modernisation et au renouvellement des équipements, a fait valoir le vice-président-directeur général de Volaille Giannone, Bruno Giannone.

Au moment d'acquérir l'usine de Drummondville, en juillet dernier, Volaille Giannone faisait valoir que cette transaction lui permettrait d'accroître de 40 % son volume de production. La transaction avec Maple Leaf comprenait un accord visant à assurer à l'entreprise ontarienne un approvisionnement de trois ans en volaille fraîche.

Volaille Giannone se tournera vers son usine située à Saint-Cuthbert, dans Lanaudière. Des indemnités de départ seront offertes aux employés touchés. Certains travailleurs pourraient également se voir offrir un poste à Saint-Cuthbert.

Spécialisée dans l'abattage et la découpe de volaille, la compagnie de plus de 250 employés dessert les marchés québécois et canadiens en plus du nord-est des États-Unis.

La Presse Canadienne