Voyages non essentiels : Ottawa durcit les règles dans les aéroports

·2 min read

Dès dimanche, les vols en direction des destinations les plus courues comme les Caraïbes et le Mexique seront suspendus jusqu’au 30 avril. Des mesures plus sévères seront imposées aux voyageurs de retour au Canada.

Seuls Montréal, Toronto, Vancouver et Calgary abriteront désormais les vols internationaux encadrés par des services conjoints du gouvernement.

« Air Canada, WestJet, Sunwing et Air Transat ont accepté de faire partie de la solution pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens », a indiqué le premier ministre, Justin Trudeau en conférence de presse.

Un second test de dépistage obligatoire sera adopté pour les voyageurs qui seront ensuite astreints à une quarantaine à leurs frais. Le premier ministre, Justin Trudeau, a prescrit que les voyageurs en attente de résultat du test de dépistage soient confinés dans un établissement hôtelier désigné par les autorités. Les coûts de l’hébergement et de ce test supplémentaire sont estimés à 2000 $. Les voyageurs ayant reçu un test positif seront pris en charge, mais les sujets non infectés pourront poursuivre la quarantaine à la maison sous le contrôle du gouvernement fédéral.

En plus des examens médicaux préalables à l’embarquement, ces tests obligatoires seront exigés « le plus vite possible en février » selon Justin Trudeau qui n’a pas donné plus de détail sur l’entrée en vigueur de ces mesures plus sévères.

La pression retombe dans les provinces

L’Ontario avait déjà prévu d’imposer un second test obligatoire aux passagers qui débarquent à l’aéroport Pearson de Toronto après avoir fait pression sur Ottawa pour le renforcement des mesures de contrôles des vols internationaux. Québec a plusieurs fois demandé l’interdiction de ceux-ci pour stopper la propagation du coronavirus ou sa variante découverte au Royaume uni.

« Il y a plusieurs raisons légales, logistiques et pratiques qui font en sorte que des décisions comme celles-ci ne doivent pas être prises à la légère ou sur le coin d’une table. On va toujours garder une approche rigoureuse pour prendre des décisions réfléchies et efficaces qui prennent en compte l’ensemble des facteurs et des conséquences », a affirmé M. Trudeau, évitant que la population voit « des chicanes politiques sur le dos de la pandémie. »

Les autorités québécoises saluent les nouvelles mesures prises par Ottawa. « Je remercie le premier ministre Justin Trudeau pour les mesures qu’il a annoncées concernant les voyages à l’étranger. Je lui offre toute la collaboration du gouvernement du Québec », a écrit le premier ministre François Legault sur son fil Twitter.

Godlike Kamwa, Initiative de journalisme local, Le Canada Français