Wentworth-Nord : Le maire François Ghali conteste les manquements qui lui sont reprochés

·2 min read

Le maire de Wentworth-Nord, M. François Ghali, conteste les manquements allégués en déontologie, déposés par la Commission municipale du Québec (CMQ) à son endroit.

L’élu soutient que ces manquements déontologiques, « déposés à quelques mois de la campagne électorale municipale de novembre prochain, sont politiquement motivés ».

De plus, il entend démontrer, à l’audition de la cause, « que tous les actes reprochés ne contreviennent pas au Code de déontologie des élus de la municipalité ». En outre, il souligne « que son honnêteté irréprochable sera reconnue ».

Le premier citoyen de la municipalité la plus à l’ouest de la MRC des Pays-d’en-Haut a tenu à faire le point, le 8 décembre dernier, lors de la séance publique du conseil de la MRC, tenue via internet.

« Je suis cité à huit reprises par la CMQ. Ces dénonciations seront toutes contestées. Je n’ai jamais menti et je ne le ferai pas. Je suis d’une honnêteté proverbiale. »

M. Ghali est revenu sur certains manquements avancés par la CMQ. « Il n’y a pas eu de déménagement personnel. Nous avons aidé une personne âgée à disposer de meubles (vieux téléviseur) à l’écocentre. De plus, je collectionne des œuvres d’art et des antiquités, pour le musée à l’église Saint-Michel, au presbytère, lorsqu’il sera aménagé. Le sous-sol de l’hôtel de ville n’est pas propice à l’entreposage. Il y a pour près de 100 000 $ d’œuvres données à la ville, où je suis le principal donateur. Elles ont été apportées à la municipalité. Je suis fier des gestes posés et je trouve ces accusations scandaleuses. »

À la séance extraordinaire du conseil de Wentworth-Nord du 7 décembre 2020, une résolution a été adoptée à l’effet que la firme légale Bélanger-Sauvé est retenue pour représenter les intérêts de la municipalité, dans le dossier pendant à la CMQ.

« Lors de leur visite, les inspecteurs de la CMQ n’ont pas tenu compte de ma version des faits. Ils ont harcelé les employés. Ces derniers ont demandé à la direction générale d’être représentés par l’avocat de la ville », a estimé M. Ghali.

Soulignons que des représentants de la CMQ ont assisté à la réunion extraordinaire, via la plate-forme Zoom. Ils ont été très discrets.

Ève Ménard, Initiative de journalisme local, Journal Accès